Mon travail se déploie sur deux versants : l’un pratique, l’autre théorique. Chacune de ces recherches a pour objet de prédilection l’observation des discours, en tant que révélateurs des relations de pouvoir qui animent la société. Je m’intéresse à la parole des institutions qui nous gouvernent, mais aussi à celle de ceux qui les contestent ou qui, simplement, leur échappent. La parole comme objet à déconstruire et, plus encore, comme mouvement à catalyser, par des requêtes et des rencontres.

Cuts-poster_PBK