Épuiser l’événement : l’ultrafamilier et la répétition comme procédés de mise à distance – Les Tragédies romaines d’Ivo van hove
Texte paru dans la revue électronique PDF no. 1, 2015.

« Or, dans le cas particulier des Tragédies [romaines], ce qui est montré ne pointe pas uniquement en direction d’un procédé de mise en scène théâtrale, mais également – et au-delà – vers un procédé de mise en scène politique, c’est-à-dire de fabrication de l’image de la politique telle que la présentent les médias et telle que nous la connaissons. Même chose pour tous les éléments médiatiques présents dans cette production. Où qu’il pose les yeux, le spectateur se voit confronté aux mécanismes de construction du jeu politique en tant que spectacle organisé, partiel et décalé. À ces tactiques classiques de mise à distance s’ajoutent cependant un autre ensemble d’éléments propres à la production de la Toneelgroep qui, cette fois, relèvent moins de procédés techniques que d’une narration axée sur la répétition et la longueur. »

pdf-1

Cliquez sur l’image pour accéder au texte.